Retrouvez chaque semaine les magazines et ouvrages auxquels je collabore. N'hésitez pas à cliquez sur les visuels pour les agrandir...

« Quand on possède le goût des gens exceptionnels,
on finit toujours par en rencontrer partout. » Pierre Mac Orlan, Le Bal du Pont du Nord

mercredi 17 novembre 2010

Planète BD n°15

Novembre 2010
  • Astérix, une success-story à l'européenne
  • Long John Silver, la suite baroque de L'Île au trésor
  • L'École de Marcinelle, quand Jijé crée un style

> s'abonner à Planète BD

Extraits :

Débutée aux débuts des années 1960 sur les chapeaux de roues, la success-story d’Astérix et Obélix ne cesse de prendre de l’ampleur. Toujours avec plus d’efficacité, les albums se suivent et rencontrent un succès incroyable que ne pouvaient espérer Albert Uderzo et René Goscinny, les créateurs de l’intrépide petit Gaulois.

Les lecteurs de Robert Louis Stevenson s’en souviennent. À la fin de
L’Île au trésor, nul ne sait ce que devient Long John Silver, vieux pirate qui s’échappe avec un petit sac d’or… Relisons ensemble cet extrait du récit de Jim Hawkins, narrateur du roman : « De Silver, nous n’avons plus jamais entendu parler. Ce formidable marin à une jambe a enfin disparu de ma vie. Je suppose qu’il a retrouvé sa vieille négresse et que, peut-être, il coule des jours heureux avec elle et le capitaine Flint. C’est à espérer, du moins, car ses chances de bonheur dans l’autre monde sont des plus minces… »

L’École de Marcinelle n’est pas une académie ayant formé des auteurs de bandes dessinées. Il s’agit d’un courant artistique initié par des auteurs de BD qui, comme Jijé, s’expriment dans les pages du journal Spirou.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...