Retrouvez chaque semaine les magazines et ouvrages auxquels je collabore. N'hésitez pas à cliquez sur les visuels pour les agrandir...

« Quand on possède le goût des gens exceptionnels,
on finit toujours par en rencontrer partout. » Pierre Mac Orlan, Le Bal du Pont du Nord

samedi 24 mars 2012

Au détour de quelques cases...

De temps à autre, des amis auteurs de bande dessinée me font figurer dans leurs albums. Ces amusants clins d'oeil se matérialisent sous la forme de citations ou de figurations éphémères...

Voici quelques extraits du 24e opus de la série Vasco du regretté Gilles Chaillet (dessins de Frédéric Toublanc). Lors de la parution en 2004 du Dogue de Brocéliande (tome 20 de la série), Gilles m'avait précisé que la prochaine fois que Vasco Baglioni irait en Bretagne il ne manquerait pas de croiser un personnage portant mon prénom.

Prématurément disparu en septembre 2011, Gilles n'a pas manqué à sa parole en mettant en scène un certain Brieg Braz, personnage assez peu recommandable...

Quelques mots à propos de cet album paru en février 2012 :

Malgré un titre qui sent bon un film de série Z, le nouvel épisode des pérégrinations de Vasco Baglioni, commis voyageur de la célèbre banque siennoise Tolomeï, est de retour en Bretagne où il avait déjà croisé la route d’un inquiétant Dogue de Brocéliande (tome 20).

Cette fois, Vasco est chargé par son oncle Tolomeï de recouvrir la dette que lui doit le sire de Kervelen, petit nobliau de la région de Quimper dans le Finistère. Si cette mission semble banale, la tâche de notre héros va être compromise par la situation délétère qui règne dans le village de Kergoat. Un lieu oublié de Dieu, sans curé, où la population vit dans la peur de son maître et mène la vie dure à une guérisseuse muette…

Avec ce récit, Gilles Chaillet, décédé en septembre 2011, nous lègue un excellent polar historique, probablement l’un des chapitres les plus haletants de sa principale série. Sombre et diablement bien narré, ce Village maudit est le cadre d’une histoire tourmentée et intrigante à souhait. La délicate préface de Luc Révillon (Le Petit Vasco illustré, Les Mémoires secrets de Vasco), nous confirme ce que l’auteur nous avait confié peu de temps avant sa disparition : les aventures de Vasco se poursuivront, les tiroirs de l’atelier de Gilles abritant divers scénarii parmi lesquels ceux des épisodes Les Enfants du Vésuve, La Cité ensevelie, Les Citadelles de sable...

Malgré les indéniables qualités de sa reprise, Frédéric Toublanc (excellent dans les décors et les ambiances, malheureusement trop faible dans les représentations du héros) va être remplacé par Dominique Rousseau aux commandes graphiques de la série. Comme de coutume, Chantal Defachelle compose une mise en couleurs remarquable.
Vasco T24 : Le Village maudit, planche 6
© Gilles Chaillet et Frédéric Toublanc / Le Lombard
 Vasco T24 : Le Village maudit, planche 7
© Gilles Chaillet et Frédéric Toublanc / Le Lombard

Vasco T24 : Le Village maudit, planche 24
© Gilles Chaillet et Frédéric Toublanc / Le Lombard
Vasco T24 : Le Village maudit, planche 25
© Gilles Chaillet et Frédéric Toublanc / Le Lombard
Vasco T24 : Le Village maudit, planche 35
© Gilles Chaillet et Frédéric Toublanc / Le Lombard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...